Lorsqu’on choisit de créer son entreprise, on est préparé à l’idée que les jours qui vont venir ne vont pas tous se ressembler.

Il va y avoir des pics d’activité et des moments de creux.

Mais pour être le plus serein possible et n’avoir besoin de concentrer que sur son activité, il est important d’être bien assuré.

Mais que faut-il assurer?

Ton activitéavec une assurance responsabilité civileAssurance RC pro
Ta santéavec une mutuelle pour te rembourserMUTUELLE
Ton revenuavec une prévoyance pour les jours difficilesPREVOYANCE
Tes vieux joursavec une retraite pour que tu en profitesRETRAITE

Assurance Responsabilité Civile Professionnelle

Assurer ton activité, c’est te protéger au cas où tu causerais un préjudice à un de tes clients.

La RC est obligatoire pour tous les métiers réglementés (médecins, avocat, professionnels du bâtiment) et elle est fortement recommandée pour les métiers du conseil, notamment dans le secteur informatique.

Elle te protège par exemple d’un client mécontent qui voudrait te poursuivre pour un retard de livrable provoquant un manque-à-gagner.

La plupart des assurances RC comprendront la Protection Juridique. Le prix varie selon les risques estimés, de 20 à 30 € pour un consultant à 200 € pour un professionnel du bâtiment.

Mutuelle

Afin de pouvoir bénéficier du remboursement de tes frais de santé, en plus de celui du régime de base, il est nécessaire d’être couvert par une  mutuelle. Étant obligatoire pour les salariés, il se peut que ton conjoint en possède une et peut peut-être t’en faire bénéficier. Dans ce cas, il n’y a pas d’utilité à ce que tu en  souscrives une.


Si tu en cherches une, nous avons testé Alan: 100% numérique , tarifs intéressants et remboursements rapides.

Se protéger avec une mutuelle

Le 1er mois est gratuit

Prévoyance

La prévoyance, quésaco ? Il s’agit d’un contrat qui te permet d’anticiper des événements dont on a pas envie de parler mais qui n’arrivent malheureusement pas qu’aux autres, tels que la maladie, les accidents voire le décès. Ces aléas de la vie sont en partie couvert par la sécurité sociale mais leur taux de remboursement est différent selon ton activité et selon ton statut… Le but du contrat de prévoyance est donc de te permettre de maintenir ton niveau de rémunération alors que tu travailles moins, voire plus.

Selon l’événement, il peut s’agir de versement en capital, en indemnités journalière ou en rente.

Retraite

La retraite des Indépendants, gros sujet d’actualité!

Il fût un temps, les Indépendants cotisaient leur retraite de base et leur retraite complémentaire auprès du RSI.

Depuis 2018, ils cotisent auprès de la Sécurité Sociale des Indépendants. C’est le cas pour les artisans et les commerçants mais pas pour les libéraux qui eux cotisent auprès de la CNAVPL (CNBF pour les avocats).

Le montant des cotisations dépend de l’activité mais reste inférieur à celui des salariés. Toutefois, si on cotise peu, on récupère peu…

D’où le fait que certains souscrivent des contrats de type PERP (Plan d’Epargne Retraite Populaire), PERCO (Plan d’Epargne Retraite Collectif) ou Plan d’Epargne Salariale, tout en bénéficiant sous certaines conditions de défiscalisation.

 

 

PASSER A LA DERNIERE ÉTAPE

ÉTAPE 5